Apprendre de nouvelles techniques, développer ses compétences, se former à de nouveaux outils de production sont autant d’exemples qui résument la vie professionnelle en 2022.

L’amélioration en continue des savoirs et des connaissances, permet de rester alerte, compétitif et surtout oblige à une ouverture intellectuelle dans un monde qui bouge très vite.

Améliorer ses compétences grâce à la formation, voire l’auto-formation, permet à tout actif d’obtenir de la reconnaissance de la part de son employeur ou de ses pairs. C’est aussi un bon moyen de générer de la satisfaction personnelle et de l’estime pour soi.

Si vous discutez avec quelqu’un qui a entamé une reconversion professionnelle avec formation à la clé, la première chose qu’il vous dira sera sûrement qu’il prend plaisir à apprendre de nouvelles choses, à faire fonctionner son cerveau, à être capable de changer de métier.

Développer ses compétences, c’est aussi postuler pour des postes plus complets, mieux rémunérés, car votre savoir-faire sera recherché.

Pourquoi accéder à des formations ?

– Accéder à des formations permet de valider des acquis et reste une obligation pour beaucoup de secteurs d’activités qui ont besoin de s’assurer que la personne recrutée possède bien la capacité à exercer son métier. Prenons un exemple concret avec la formation caces 3, qui permet de valider la capacité à conduire un charriot élévateur au sein d’une entreprise. Une fois cette formation validée, c’est un certificat d’aptitude à la conduite en sécurité qui est délivré et qui vous ouvre naturellement de nouvelles possibilités professionnelles au sein de votre structure ou dans une autre entreprise.

– Accéder à des formations, c’est aussi une nécessité dans un pays comme la France, qui met en valeur le CV et les diplômes. Même si cela tend à changer dans le temps, valider une formation, c’est ouvrir des portes plus facilement. On reconnaît l’expérience comme une valeur, mais non comme un diplôme. C’est d’ailleurs tout l’intérêt du mentorat, où la capacité à transmettre l’expérience, le savoir et les subtilités d’un domaine d’activité entre un travailleur senior et un travailleur junior. Cet exercice de mentorat ne pourrait être validé officiellement que si le plus jeune travailleur obtient sa formation et ses diplômes.

– Accéder à des formations, c’est aussi développer ses compétences à titre personnel. L’avènement du compte personnel de formation (CPF) a considérablement banalisé la recherche de formation, diplômante ou non, permettant ainsi aux salariés de se former, dans un but professionnel ou non, d’acquérir des compétences.

– Accéder à des formations, c’est être compétitif et pouvoir challenger ses concurrents. Une entreprise qui ne forme pas ses salariés créera naturellement un déficit de compétences et ne pourra pas s’adapter aussi efficacement aux changements. De plus, une entreprise non compétitive, perd des marchés à terme.

– Accéder à des formations, c’est aussi une façon de se positionner et de se démarquer de la concurrence. Une entreprise réputée pour sa qualité de formation interne, et qui propose en plus la possibilité d’en faire à l’extérieur, va attirer les talents et conservera plus facilement ses effectifs. Aujourd’hui, il existe une véritable pénurie de main d’œuvre dans certains secteurs comme le bâtiment. Si un salarié a le choix entre 2 entreprises, hormis la variable du salaire, il ira naturellement vers celle qui apporte un plus professionnel et prend soin de ses salariés. Faire grandir son personnel et rechercher l’épanouissement professionnel, devrait être un objectif non négociable d’une entreprise.

– Permettre d’accéder à des formations est aussi l’image que l’entreprise va renvoyer au monde professionnel, à ses clients, ses prospects, ses partenaires et fournisseurs, ses concurrents. La montée en puissance des réseaux sociaux va aussi contribuer à mettre en lumière les valeurs de formation et d’accompagnement des entreprises. Certaines plus malines que d’autres ont d’ailleurs utilisé ce levier pour communiquer et ainsi recruter des talents.

L’accès à certaines formations est fonction du montant cumulé sur son CPF.

Comment fonctionne le CPF ?

Le Compte Personnel de Formation est un dispositif ouvert à tous les salariés, qui vont accumuler au fil des années des montants qu’ils pourront ensuite utiliser pour se former, quelque soit l’objet de la formation. Le CPF est alimenté chaque année, et ce, de façon automatique. Un accès unique par salarié permet de visualiser le solde et de se renseigner sur les modalités de formation éligibles. Ces droits restent acquis, en cas de changement d’emploi, d’employeur, et même si vous perdez votre emploi.
 
Il n’existe pas de date limite pour l’utilisation de ses droits. Ces droits expirent naturellement à l’occasion du passage à la retraite. Il est donc primordial de réfléchir à son projet de formation quelques mois avant la cessation du contrat de travail.
Le solde du CPF est accessible sur le site https://moncompteformation.gouv.fr dans la rubrique « mes droits à la formation ».
 
Développer ses compétences est un droit (via le CPF) mais également un devoir par l’intermédiaire des entreprises pour maintenir les compétences de ses salariés. C’est aussi une démarche personnelle qui permet de s’intéresser à divers sujets.